ramen tonkotsu recette et image de couverture pour le blog

Un ramen tonkotsu authentique ? (Le guide ultime en 3 jours)

Une introduction à 6 mois de travail

Pour commencer, j’ai envie de pleurer tellement ce ramen tonkotsu me tiens à cœur. Donc premièrement, si tu n’y connais pas grand chose en ramen et que tu lis ces premières lignes en te disant “tiens, j’essayerais bien de cuisiner un ramen”, je te pousse à aller voir une recette plus abordable et plus facile à réaliser. Ici, c’est pas pour les mauviettes, il va vous falloir du cœur et du courage.

C’est simple, cette recette est tellement longue à préparer qu’il m’était impossible de la réduire en un seul article. Le ramen tonkotsu, c’est une combinaison de recette que je détaille sur ce blog. Suivez cet article et vous aurez tous les liens qui vous permettrons de réaliser la recette complète. Vous l’aurez compris, le ramen qui va suivre demande du temps et beaucoup d’amour.

C’est donc avec une grande fierté et la larme à l’œil de tous ces efforts fournis, que je vous présente ma version du ramen Tonkotsu ! J’ai passé 6 mois à faire plusieurs tests pour comprendre comment la réaliser au mieux. Et ça y est ! On y est ! Elle est là et enfin prête, totalement libre d’accès et détailler du mieux que j’ai pu faire. On va attaquer le dur, mais avant, charge toi de courage, vraiment.

ramen tonkotsu recette et image de couverture pour le blog

Des préparations à n’en plus finir

En fait, si tu as préparer tous les éléments qui vont suivre, la recette est très rapide à réaliser. Tu l’auras compris, il va te falloir réaliser plusieurs recettes disponibles sur ce blog avant de revenir ici. Je vais donc te donner l’ordre idéal des préparations à réaliser pour obtenir ton ramen tonkotsu authentique : faire ton dashi en premier, puis ton bouillon, ton tare soja, ton porc châshû et enfin tes œufs pour ramen.

Allez salut, bon courage, tu liras la suite une fois que tu nous aura fait tout ça. Alors, tu peux y aller à ton rythme, avance petit à petit et congèle les éléments au fur et à mesure. Chaque élément peut se conserver environ 2 mois au congélateur. Si tu aimes les ramen, essaye d’en profiter pour en faire en grosse quantité. Comme ça, tu pourras décongeler des parts et te faire plaisir de temps en temps.

La recette finale du ramen tonkotsu

Temps de cuisson 30 min
Type de plat garniture, japon, japonais, nouille, porc chashu, ramen, Soupe
Cuisine Japonaise
Portions 2 personnes

Ingrédients
  

  • 4 Tranches porc châshû
  • 1 Carotte
  • 800 cl Bouillon Tonkotsu
  • 50 g Enoki
  • 2 Feuilles d'algue Nori
  • 1 Oignon Cébette
  • 1 Poireau (partie blanche)
  • 350 g Nouilles à ramen (selon préférence)
  • 2 Œufs pour ramen
  • 6 c.a.s. Tare Soja
  • 4 c.a.s. Marinade porc châshû

Instructions
 

  • Commencez par découper vos légumes. Enlevez la partie terreuse des champignons Enoki, trancher en fine lamelles la partie blanche du poireau. Faites des tagliatelles avec votre carotte puis ciseler la partie verte de votre cébette. Enfin sortez de votre réfrigérateur vos oeufs à ramen pour les faire aller à température ambiante. Le bouillon du ramen finira de réchauffer les oeufs.
    Découpez vos oignons Cébettes
  • Ensuite, réchauffez votre bouillon tonkotsu ou décongelez le dans une casserole. Ne le faites pas aller à ébullition mais suffisamment chaud pour le dressage.
    bouillon Tonkotsu
  • Mettre dans une poêle haute ou une casserole de l'eau à bouillir pour vos nouilles. Laissez cuire selon les instructions. Il est possible de les sous cuire légèrement car elles vont continuer de cuire une fois dans le bouillon. Vous pouvez par exemple débarrasser une minute avant.
    nouille ramen
  • Disposez vos tranches de porc châshû sur une plaque de cuisson. Versez une cuillère à soupe de votre marinade du porc châshû sur chaque tranche. Puis enfournez sous le grill de votre four. Je le laisse environ 5 minutes mais vous pouvez adapter le grill de votre porc châshû selon votre convenance.
    porc chashu grill
  • C'est le moment du dressage. Versez 3 c.a.s. de votre tare soja puis le bouillon par dessus selon votre convenance. Disposez les nouilles puis les relever avec vos baguettes pour faire un petit ilot central. Y mettre ensuite votre garniture selon vos envies : poireau, enoki, oeuf à ramen coupé en 2, carotte, de la cébette, 3 tranches de porc châshû, la petite feuille de nori, et c'est prêt !
    ramen tonkotsu

Notes

Il est tout à fait possible de varier les légumes utilisés selon vos préférences. Pour un ramen des plus authentiques, je vous conseille vivement de réaliser toutes les préparations un peu longues tel que le porc châshû ou bien les oeufs à ramen. Ca fera clairement toute la différence. 

Un aperçu de la recette en vidéo

Partage : un petit clic pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! (:

Laisser un commentaire

Recipe Rating